Profession : Décorateur de l’esprit !

Lorsque l’on fait appel à un décorateur, c’est que l’on attend de lui un accompagnement dans le projet d’aménagement de notre appartement ou de notre maison.
On le contacte car il a pu nous être chaudement recommandé, que son compte Insta nous a fait chavirer ou qu’un article dans la presse a su nous faire voir en lui le futur chantre de notre univers intérieur… on ne se rend pas compte, à l’aune de notre démarche, que cette rencontre va forcément bouleverser beaucoup de choses et faire vaciller grand nombre de nos certitudes. Et c’est pourtant ce vers quoi l’on s’oriente quand on fait appel à un décorateur qui connaît bien son métier… Peut-on même aller jusqu’à parler de psychoéducateur du goût pour ces décorateurs de l’esprit ?

Conversation avec Laurent Dray autour des leviers de la profession.

corniches de plafond, rosace et moulures de soubassement habillent cet appartement avec vue sur la Tour Eiffel

Photo : ©Guillaume Loyer

Laurent Dray officie à Paris mais pas que. Il intervient aussi très régulièrement sur de très beaux projets en Bourgogne ou sur le Val de Loire.
Rompu à la connaissance client, ce qui le porte depuis quelques années déjà, c’est avant tout le choc des styles, à condition qu’il garde de manière indiscutable chaleur et élégance.
On a décidé de vous faire rencontrer Laurent pour deux raisons aujourd’hui. La première est que Laurent fait de véritables petits miracles dans les intérieurs qu’il vient décorer. La seconde est tout autre. La seconde raison est parce que Laurent a une approche atypique de son métier. Une approche malheureusement trop rare et en perdition. C’est cela que nous décidons aujourd’hui de vous présenter : Laurent Dray, malgré lui-même, est un révélateur de l’âme..

Alors, pourquoi une approche en perdition ?

Tout simplement parce que ce métier existe depuis plusieurs siècles et qu’il a tout bonnement été adoubé par les appartements bourgeois parisiens au XIXème siècle. Aujourd’hui les décorateurs sont peu nombreux à prendre le temps de la découverte client et de l‘immersion, qui a fait les lettres de noblesse de la profession, passe désormais bien souvent à la trappe…

De son côté, initialement Laurent Dray ne se destinait pas à l’éminente carrière de décorateur qui est aujourd’hui la sienne.
Non, bien que sa voie première ne soit pas tant que cela éloignée de celle qu’il a ensuite décidé de suivre.
Diplôme d’Art appliqué en poche, il fait ses armes dans des agences de com parisiennes pour lesquelles il griffonne, il transpose et il réinvente. Marques connues et plus confidentielles passent sous son coup de crayon aguerri qui s’amuse à designer l’improbable rendu probable.
Carnet d’adresses sous le bras, il se lance dans ce qu’il sait être l’essence de son avenir, rempli de doutes et de convictions dans cette aventure qui le galvanise : celle de la décoration d’intérieur.
Dans un premier temps chez ses potes, puis ensuite autour d’un cercle moins fermé et encore moins restreint pour finir.
La magie Dray est lancée. Pour le plus grand bonheur de ses clients.

Mais quelle est cette touche Laurent Dray et quel est son secret ?

Le secret de son succès est certes évident. Monsieur Dray a du goût. Oui, du goût, il en a à revendre. Mais voilà, quand on sent chez lui poindre un léger soubresaut dans le fond de sa gorge lorsqu’il nous évoque la fin de son dernier chantier, on se rend compte que les choses ne sont pas aussi simples et linéaires que cela et que la déco selon Monsieur Dray semble emprunter des sentiers escarpés que l’œil nu n’a pas été éduqué à voir.

Et oui, elle est bien là sa magie… Laurent Dray vit son projet. De A à Z avec son client.
« Vous savez, c’est presque des aventures amoureuses que nous vivons. Mes clients se livrent pour que je décèle ce qui les anime et déniche au plus profond d’eux-mêmes ce qui porte leurs passions et leurs tourments. C’est de là que naît le tableau que nous composons ensuite ensemble. On sauve des couples, on sauve des humeurs, on sauve des êtres parce que ces hommes et ces femmes pour qui nous travaillons commencent en pente douce une thérapie pour construire leur intérieur. » nous explique-t-il.

Voilà. Tout est dit. Certains font appel à des personal shopper pour veiller sur leur image et leur apparence. En définitif, demander à un personal shopper de nous sublimer est très facile. Qu’est-ce qui nous coûte – à part à notre portefeuille – de demander à un fan du shopping de nous métamorphoser ? Rien en fait. Non rien.
Par contre, dévoiler son chez soi et ses secrets à un décorateur… eh bien, c’est beaucoup plus complexe… Oui, faire appel à un décorateur peut être la plus subtile démarche que nous ayons à entreprendre. Trouver le jeu de clé qui ouvrira les portes de notre moi profond. Le décorateur définit avec nous le cadre dans lequel nous nous accomplirons et entamerons notre rédemption. C’est le scénographe du jeu de notre vie : de celui que nous avons décidé d’amorcer pour nous élever et nous réconcilier avec nous-même en quelque sorte et surtout celui qui met en place la structure de notre famille.

Photo : © Julien Fernandez / Amandine et Jules – Hôtel particulier a Angers par l’architecte Laurent Dray.

Acte III, scène V

Mais quand la scène est posée, le décorateur s’en va.
Ce que ce thérapeute de votre maison pourra parfois vivre comme une micro-rupture ou un léger deuil… « Durant tout le long du chantier,  je suis chez moi. J’ai les clés en poche, les lieux sous contrôle. Puis vient ce moment tellement surprenant où le rideau se lève sur le décor final. C’est l’instant de toutes les réjouissances pour mon client et de toutes les tribulations pour moi : j’observe, certes heureux, le sourire sur ses lèvres mais je ne les verrai plus, lui et son cocon. » se livre Laurent.

Petit à petit, le travail du décorateur consiste néanmoins à avancer sur lui-même : « Pour un décorateur, la fin son premier projet peut être vécu comme un déchirement. Au début de ma carrière, j’avais sincèrement beaucoup de mal à vivre cette séparation. Maintenant, je me force à dompter cette émotion ». Oui, parce qu’en fait, afin de dévoiler la formule magique de ce qui sera une ivresse visuelle infinie, il ne suffit pas pour tout un chacun de dénicher LE décorateur pour qui les voyants sont tous au vert : style validé, forfait validé, timing validé.

Non, c’est bien plus compliqué que cela. Il faut être parvenu à dénicher LE décorateur qui n’aura pas que les yeux, mais qui aura aussi l’oreille.
Celui qui, des heures durant, à force de petites questions clairsemées de-ci delà parviendra à percer votre véritable carapace et à savoir qui vous êtes au plus profond de vous même… cette découverte est essentielle afin que la scénographie des lieux soit parfaite…. soit à votre image.

Afin qu’une niche dans un vieux mur puisse être colmatée ou à l’inverse révélée. Mais ce job, seul une poignée d’entre eux le feront réellement et c’est bien dommage. « Personnellement, j’ai ma touche, une touche très très marquée. Mais voilà, parfois le monde intérieur de mon client n’a pas envie de dialoguer avec. Tout comme j’aime le mélange des styles, des époques et des objets, que les choses s’entrechoquent, j’aime le mélange des personnalités et des forces. Dans notre métier, il ne faut pas se dire qu’on a été choisi parce qu’on était le meilleur et que nos goûts sont plus sûrs que ceux des autres. Je rejoins assez Voltaire ou Rousseau sur la notion d’éduquer le goût des autres. Quel genre de personne je serai si quand la porte d’un appartement s’ouvrait je me positionnais avec dédain en me disant qu’heureusement j’allais changer les choses. Je déteste aussi les approches rapides et peu respectueuses qui consistent en un formulaire préétablit déterminant les penchants des uns et des autres. Oui savoir si notre client préfère le rose au vert peut éviter de nombreux écueils, mais la décoration d’intérieur n’est pas une systématisation des process. » explique Laurent Dray.

Photo : © Julien Fernandez / Amandine et Jules – Hotel particulier a Angers par l’architecte Laurent Dray.

 

Et c’est tellement vrai que le rôle premier du décorateur doit être de comprendre qui il a en face de lui… C’est vrai qu’il est dommage de seulement retenir que son client aime telle ou telle chose. Par exemple, concernant nos conseillers chez Staff Décor, ils vont pouvoir détecter une inclinations vers l’Haussmannien. Très bien. Qui dit Haussmannien dit moulures, rosaces, corniches et soubassements. Pensez bien que nos équipes, si elles en restent là, ne risquent pas de piquer la curiosité des uns ou des autres et ne leur donneront pas forcément l’envie de revenir chez nous pour d’autres produits. Ils nous faut savoir pourquoi cette appétence, pourquoi aujourd’hui du staff et pourquoi maintenant une rosace. L’accompagnement coule dès lors de source

Alors disons-leur merci à ces grands décorateurs, à ces grands thérapeutes de notre âme.

 

Le staff & Laurent Dray ?

soubassement en staff réalisés à partir de la moulure 1103

Photo : ©Guillaume Loyer

“J’ai besoin de corniches et de moulures dans mes projets. Je vous donne un exemple. Je viens de refaire un hôtel particulier en Bourgogne. En arrivant, il n’y avait pas de moulures, pas de rosaces et pas de corniches. Dès le départ, avec mon client, nous avions notre ligne directrice pour la décoration de la bâtisse. Donc, ma priorité a été de ramener l’authenticité à ces lieux, et l’authenticité passait obligatoirement par le fait d’y mettre du staff : corniches et rosaces se sont obligatoirement invitées dans la réno.”

Un staff privilégié ?

“Oui, côté staff, je suis très très classique… j’aime le côté rétro chic qui en émane. Je suis super fier de notre patrimoine. J’y associe donc forcément le staff. Je suis par ailleurs très impatient de travailler un projet Art Déco avec les gammes de Staff Décor. J’ai hâte de voir le rendu final d’un tel projet.”

 

Carte blanche aux inspirations de Laurent Dray

> Peintre préféré ?

Hartung

> Lieu fétiche ?

La Mamounia, Marrakech

> Must have de votre dressing ?

Pull bleu marine

> Une marque de meuble ?

La Petite Fibule

> L’artiste qui vous fait danser ?

Bruno Mars

Laurent Dray,

Décorateur Designer,

https://www.laurent-dray.com/